1 of 36

Slide Notes

Rester en admiration devant un tableau reste en grande partie personnelle, en est-il de même avec une présentation ?

Même si l’approche peut changer, en fonction du public cible et du but recherché, il y a cependant des constances qui restent immuables, c’est ces dernières que nous allons aborder ensemble dans cette présentation.

Rien n'est définitif, tout peut changer...

33 trucs et astuces pour un pitch réussi

Published on Nov 19, 2015

Cette présentation, sous forme de handout, est le complément à la présentation de la "Learning Lunch" qui a eu lieu en janvier 2017 à La Werkstadt à Biel/Bienne (Suisse).

Les bases pour l'élaboration d'une présentation peuvent varier en fonction du public et du but recherché (information, formation, vente, etc.). Il y a cependant quelques règles qui restent inchangées, quelle que soit la situation.

C'est de cela qu'il est question ici et, également, de quelques trucs et astuces pour que chacun puisse y trouver des points de réflexions pour voir d'un autre oeil sa manière de pitcher à l'avenir.

Laissez-vous surprendre, peut-être qu'un ou l'autre point va vous soutenir lors de votre prochain pitch.

Finalement, nous voulons tous la même chose : communiquer, au lieu de présenter.

PRESENTATION OUTLINE

ART OF PITCHING

Rester en admiration devant un tableau reste en grande partie personnelle, en est-il de même avec une présentation ?

Même si l’approche peut changer, en fonction du public cible et du but recherché, il y a cependant des constances qui restent immuables, c’est ces dernières que nous allons aborder ensemble dans cette présentation.

Rien n'est définitif, tout peut changer...
Photo by hbp_pix

Top depart

En principe, le temps nous est compté lors d'un pitch. Pour cette raison, je vous encourage à commencer immédiatement, sans perdre un temps précieux à vous perdre dans des longues présentations de vous, votre société, ses succès, etc.

En principe, les personnes présentes savent qui vous êtes et ce que votre société fait. Ce qu'elles viennent chercher, c'est de l'information, du savoir ou encore des confirmations que vous serez en mesure d'amener une plus-value à leur vie ou à leur société.

Conseil #1 - Sautez à pieds joints dans le pitch, pour les présentations, ce sera pour plus tard.
Photo by Eric Kilby

bla, bla & bla...

La personne perdue au début d'un pitch est rarement ramenée à bord ensuite.

Conseil #2 - Amenez le plus rapidement possible la discussion sur le point que l'assistance est venue chercher.
Photo by jacq1pictures

NON L'ASSISTANCE !

ePUISE LE SUJET...
Comme le disait déjà Winston Churchill, ce point est essentiel.

Ici il s'agit de trouver le bon mix entre faits, story telling, une touche d'humour - toujours bonne à prendre - et de l'interaction "douce" avec les personnes présentes.

Par interaction "douce", je sous-entends de l'interaction non verbale, d'une part et, des questions-réponses ou encore des questions fermées (oui/non) ou l'assistance peut répondre par un levé de main. Ainsi, chaque personne peut être à l'aise.

Conseil #3 - Ne jamais mettre les participants mal à l'aise avec des questions au début d'un pitch.

penses hors du cadre

Une bonne présentation signifie généralement "oser" penser en dehors du cadre.

Oser aborder le sujet depuis des angles différents, même de ceux qui nous arrangent que moyennement. En ce faisant, nous mettons au grand jour que nous sommes conscients que rien n'est jamais parfait... surtout nous.

Conseil #4 - Soyez honnêtes avec vous et les personnes présentes. Nous voulons convaincre, oui, mais pas à tout prix !

fais un plan

Faire une présentation signifie, en premier lieu : se préparer sérieusement.

Une présentation peut être assimilée à un voyage, dans certains cas : d'aventure (surtout lorsque vous êtes obligé, malgré vous, de la faire), ce qui signifie qu'il vaut mieux être prêt.

Conseil #5 - Soyez prêt au pire des scénarios... nous y reviendrons plus loin.
Photo by Johan G

PREPARE-TOi

Avant toute chose, posez-vous la question : cette présentation fait-elle sens ? Quelle est l'attente de l'assistance ? Un rapport / projet, pourrait-il remplacer cette présentation ? et d'autres questions similaires.

L'approche de la value proposition peut être utile dans cette étape.

Finalement, le temps est le bien le plus précieux, autant le garder pour des choses plus utiles ou agréables.

Conseil #6 - Posez-vous les questions avant de décider si une présentation est utile et adaptée à votre public et comment vous pouvez leur amener une plus-value.

REFLECHIS AVANT DE DEMARRER

Lorsque la décision est prise : une présentation aura lieu, il est temps de passer au scénario.

Ici il s'agit de réunir tous les faits, idées, problèmes ou toute autre chose utile que vous aimeriez transmettre à votre publique cible.

Vous vous rendrez compte, plus le pitch est court, plus il demande à être préparé. C'est dans ces moments qu'il devient essentiel de se concentrer sur l'essentiel, car chaque instant peut compter et peser lourd dans la balance.

Conseil #7 - Commencez votre présentation, lorsque les idées sont claires, le scénario fait.

Untitled Slide

Lorsque la réflexion est terminée, il est temps de passer à l'histoire que vous allez raconter.

Contrairement à ce que certains pensent : les histoires, c'est également pour les adultes...

L'histoire peut également être assimilée à un "fil rouge" qui vous tient sur la route. Ici, moins il y a sur votre présentation, plus vous avez de la liberté d'action.

Conseil #8 - Racontez une histoire qui est poignante dès le début et laissez la place - avec une présentation minimaliste - pour le faire.
Photo by marcn

Le guide de voyage

Maintenant, vous prêts... vous pouvez passer au "dessert" (du moins pour moi ;-)...), l'établissement de la présentation qui va vous guider durant le voyage du pitch.

Ici, chacun doit trouver les mots qui le mettent sur la piste de ses propos. Il s'agit plus de mots-clés que d'un roman qui éloigne le public de votre parole.

Conseil #9 - Soyez bref, avec des images qui parlent et quelques mots qui vous mettent sur la piste de l'intention initiale.
Photo by Sam Ilić

zuru & co

Il existe de nombreux outils, pour établir une présentation professionnelle et adaptée à vos besoins.

Si je nomme ici, en premier lieu, Haiku Deck, c'est que l'outil est simple et nous amène de suite sur la bonne voie.

Vous pouvez cependant utiliser celui avec lequel vous êtes le plus à l'aise.

Conseil #10 - Utilisez un outil que vous maîtrisez, quel qu'il soit, cela vous permettra de gagner beaucoup de temps.
Photo by kleneway1379

Untitled Slide

Vous allez le constater (peut-être c'est déjà fait), je suis un adepte inconditionnel du pitching zen.

Je n'adhère plus, depuis très longtemps, au pitching "old school" qui consiste à écrire le plus possible (peut-être que c'est pour se rassurer...) sur chaque diapositive. D'exclure tout ressenti ou image... c'est à croire qu'une présentation doit ressembler à une comptabilité.

Bien au contraire, plus la diapositive est sobre et mieux je me porte.

Finalement, le speaker a une raison d'être, celle du raconteur d'histoire...

Conseil #11 - Envisagez une présentation plus sobre, vous (re)trouverez une certaine liberté qui avait disparu de votre vue.
Photo by dullhunk

Untitled Slide

Aussi simple, qu'un enfant de six puisse comprendre vos propos. C'est souvent un défi, surtout lorsqu'il s'agit de traduire le jargon professionnel qui est incompréhensible pour le commun des mortels.

Conseil #12 - Ayez une approche Zen, qui signifie simplicité, dans vos présentations, vous et l'assistance y trouveront leur comte.

Untitled Slide

L'être humain a plusieurs parties du cerveau. Si l'un est logique, l'autre est créatif.

Conseil #13 - Nourrissez les deux parties. L'une avec des faits avérés, l'autre avec des émotions (images).

L'animal de compagnie préféré

Voilà typiquement une diapositive d'une présentation "old school", même que la diapo (grâce à Haiku Deck) est déjà moderne. Elle met un graphique - qui fait tout à fait sens dans un rapport - qui demande une attention accrue de l'assistance. En d'autres termes : elle est occupée à lire la diapositive au lieu de vous écouter (notre cerveau est incapable de faire deux choses en même temps).

Conseil #14 - Réduisez l'information de la diapositive à ce qui est essentiel, sur ce que vous pouvez rebondir.

76%

Cette image dit tout... et de belle manière. Gardez les autres informations sous la main, s'ils devenaient nécessaires.

Conseil #15 - Mettez en avant l'information (dans ce cas précis : le %, le chien et l'émotion qu'il procure) qui intéresse, non les accessits.
Photo by wili_hybrid

Untitled Slide

Un autre exemple qui démontre le peu d'attention mise dans cette diapositive.

Si l'image colle à la citation, le fait que la personne tourne le dos à cette dernière en dit long sur le sujet.

De plus, le titre semble plus qu'inutile, finalement le speaker à un job à faire...

Une autre erreur, souvent faite par le speaker : lire la citation...

Conseil #16 - Éviter les mots (phrases), qui se trouvent sur la diapositive, dans le pitch.

Untitled Slide

Ici la diapositive est nettement plus logique. Il est assis face à la citation, il manque plus que l'action pour que le canard soit cuit et dans la bouche ;-).

Conseil #17 - Vivez ce que vous communiquez sur vos diapositives, cela va vous montrer la voie vers le bon texte et la bonne photo qui y colle.

Untitled Slide

Il y a certaines choses qu'il vaudrait mieux éviter, en voici quelques-unes. La liste est loin d'être exhaustive, mais si vous vous tenez déjà à ceux-ci, vous êtes sur le bon chemin.

Conseil #18 - Les diapositives sobres permettent à chacun de se concentrer sur l'essentiel, faites-en largement usage.
Photo by * RICCIO

Untitled Slide

Toutes les diapositives inutiles, comme : bienvenue, pause, questions, merci de votre attention, etc. vous pouvez les éliminer avec bonne conscience.

Comme vous pouvez éliminer ceux qui ressemblent plus à une bio, digne d'un CV.

Dans le premier cas, vous pouvez considérer que c'est une de vos tâches durant le pitch. Pour le second, gardez-le en réserve si une personne veut en savoir plus à la fin.

Conseil #19 - Éliminez toutes les slides inutiles, cela va vous donner plus de temps pour l'essentiel, la plus-value que vous apportez.
Photo by _Pek_

LOGO & CO

Un peu à l'image des slides inutiles, il en va de même avec ce que vous écrivez dessus.

Si le logo peut faire sens au début, éventuellement à la fin avec l'adresse, il ne fait nullement sens sur chaque slide. Car, il est peu probable que l'assistance oublie qui fait la présentation.

Steve Jobs était passé maître dans les présentations minimalistes et Zen. Il était inutile de chercher partout le logo d'Apple, il était tout simplement absent.

Pensez également à éliminer le pied de page, qui ne sert à rien, si ce n'est de charger inutilement la présentation. Ces informations sont utiles dans un rapport papier, non dans un pitch.

Si après cela vous évitez les modèles, les puces, les animations, les mauvaises images et un humour déplacé, votre manière de présenter va devenir vraiment zen.

Conseil #20 - Contentez-vous sur l'essentiel dans votre présentation, comme les mots-clés et/ou l'image, et laissez le reste aux rapports papiers.
Photo by Xevi V

Untitled Slide

Beaucoup d'entre nous les ont déjà subis où fait subir à d'autres... certainement un des fléaux les plus tristes dans le domaine : le Powerpoint-Karaoke.

Il y a même une définition Wikipédia, c'est dire : "Le PowerPoint-Karaoke est une activité d’improvisation dans laquelle un participant doit donner une présentation sur un diaporama qu’il n’a jamais vu avant. Le nom est dérivé du logiciel de présentation Microsoft PowerPoint et du karaoké."

Il n'y a certainement aucune autre erreur qui pèse si lourd dans la balance. Qui démontre le manque de professionnalisme et de préparation d'une personne. C'est à bannir absolument, plus vite c'est le mieux.

Le fait de dire : c'est ma/mon secrétaire, le département marketing / vente, etc. (entendu à de très nombreuses reprises...) qui a fait la présentation et je la découvre en même temps que vous... une attitude peu recommandable.

Conseil #21 - Ne jamais déléguer la présentation. Celui qui présente est également responsable de la présentation qui doit correspondre à lui et à sa manière de faire.

Game over...

Tout le monde les connaît : les non préparés.

Ils arrivent au dernier moment, découvrent qu'ils ont des problèmes avec leur portable, le projecteur. Qu'il manque une double prise, un câble, etc.

Le seul endroit où ils sont préparés à fond, c'est : les excuses...

Conseil #22 - Soyez prêts avant l'heure, ce qui vous permet de vous détendre avant de démarrer.
Photo by herzogbr

oups

Le risque zéro est le rêve de tous... mais chacun d'entre nous sait qu'il en est autrement.

Que faites-vous si votre portable est hors-service et que personne ne peut vous prêter le sien ? Que le projecteur est en panne ?

Conseil #23 - Soyez toujours prêt pour le pire, munissez-vous de votre handout et de cartes mémoires, pour commencer ou continuer la présentation sans moyens techniques.

Untitled Slide

Il y a de bonnes attitudes, que chacun d'entre nous peut utiliser, en voici quelques-unes. La liste est loin d'être exhaustive.

Conseil #24 - D'avoir les bons réflexes au bon moment, peuvent être le déclencheur pour de belles surprises, c'est une habitude à prendre au plus vite.

etre Authentic

Conseil #25 - Soyez à tout moment authentique. De croire que nous pouvons jouer un jeu, fonctionne souvent mal et durant très peu de temps.

etre Naturel

Conseil #26 - Se donner comme nous sommes, naturels, est le meilleur plan pour avoir du succès à long terme. En d'autres termes : soyez simplement qui vous êtes, habillez-vous de manière à vous sentir à l'aise, non comme les autres vous le demandent d'être.

avoir de l'humour

Une présentation n'exclut nullement les émotions, pensez-y lors de votre prochain pitch.

Conseil #27 - Oser mettre de l'humour léger et savoir rire de soi-même sont de bons moyens pour enlever la pression qui habite la plupart des personnes avant de pitcher.
Photo by Rakesh JV

le chiffre magique

Conseil #28 - Tenez-vous à un maximum de sept mots par diapositive (sauf pour les citations et les informations de contact), pour le reste, c'est votre job...
Photo by gianΩmerz

respect du temps

Conseil #29 - Le respect du temps, un vrai défi pour beaucoup de personnes (surtout pour les passionnés...). C'est ici que le professionnel fait la différence : il sait mener sa présentation en tenant compte des différents éléments, pour terminer dans les délais sa prestation.
Photo by monkeyc.net

Untitled Slide

À partir d'ici c'est à votre tour. Oui, rien ne fonctionne si vous ignorez ce qui est le plus important : VOUS.

Conseil #30 - Préparez-vous comme pour une compétition, seul le meilleur est assez bon. Contentez-vous uniquement si la préparation vous donne confiance pour affronter le public.
Photo by marksweb

50%

Comme déjà dit : contrairement à ce que nous pourrions penser, la belle présentation, votre outfit ou encore la belle salle ne trompe personne.

Si vous êtes ennuyeux, votre présentation le sera également.

Si les chiffres peuvent surprendre, ils correspondent pourtant à la réalité et démontrent que le vrai moteur c'est vous, car :

50 % de l'effet est produit par votre langage corporel
35 % par votre voix
15 % par le contenu

Cela ne signifie cependant nullement qu'il ne faut mettre de l'importance à son contenu, bien au contraire, mais que vous comptez bien plus que ce dernier.

Conseil #31 - Mettez-vous en scène devant des personnes de confiance et demandez-leur de vous donner un retour honnête et critique. À vous de mettre votre ego de côté pour en tirer les enseignements.
Photo by theqspeaks

l'osmose avec le public

Dans la même lignée, la capacité de s'approcher du public sans pour autant le brusquer (les mettre mal à l'aise) est un autre point important. Le moins que l'on puisse dire, c'est que cet orateur y est parfaitement arrivé.

Conseil #32 - Restez en permanence en contact avec votre public. Évitez de vous tourner contre l'écran derrière vous, ce qui signifie que votre portable doit être placé face à vous.

try, try & try again

Conseil #33 - Pour devenir un maître, il faut de l'exercice, beaucoup d’exercice. Rares sont les personnes qui y arrivent du premier coup, ni rapidement d’ailleurs.
Photo by LaVladina

By Judith Wimmer

Maintenant, vous pourriez encore passer à un résumé des dix points les plus importants à vos yeux, c'est parfois utile.

Judith Wimmer, qui a participé à une de mes présentations sur le sujet, a fait cet excellent résumé. Peut-être qu'il vous sera utile pour avoir les différentes étapes en tête sans devoir lire à chaque fois cet handout.

Stay Tuned: @martingysler

Je publie régulièrement des informations sur ce sujet et d'autres sur mon compte twitter.

J'ai également un blog, que vous trouverez ici : www.martingysler.com

Vous avez à présent quelques éléments qui vous permettront de voir les choses de manière simple et peut-être différemment.

Bien du plaisir et du succès lors de vos prochains pitchs.

Photo by mkhmarketing